Quel budget pour partir en road trip en Nouvelle-Zélande?

par voyageursfrancais

La Nouvelle-Zélande était une destination qui nous faisait rêver tout autant l’un que l’autre. Dans notre esprit, c’était sûr que nous irions un jour mais pas tout de suite, trop cher, trop loin… Mais c’était sans compter sur le site voyagespirates qui en février rédige un article, sur lequel nous tombons, tout à fait par hasard, et qui explique qu’il est possible de trouver des billets pour moins de 600€ aller/retour.

QUOI ??!!!! Impossible. Eh bien non. En un regard, on savait qu’il fallait y aller, que c’était le bon moment.

Dès le lendemain, le rendez-vous est pris pour faire le passeport d’Anne-Sophie et là s’enclenche trois semaines de stress. Pas de réservation de billets possible sans passeport. L’administration française va-t-elle nous faire louper le voyage de nos rêves ?

Finalement non… OUF ! On est donc début mars, le début du voyage est prévu pour le 5 mai !! Il nous reste 2 mois pour tout finaliser.

Quelle compagnie aérienne choisir ?

Si ton objectif est le même que nous c’est-à-dire de limiter au maximum le prix des billets alors il te faudra opter nécessairement pour une compagnie chinoise. Il en existe principalement trois : Air China, Southern China et Eastern China. Les avions des deux premières compagnies étant complets, c’est avec Eastern China que nous sommes partis avec des billets à 864 € par personne (assurance comprise), l’escale étant à Shanghai (les billets ont augmenté le temps d’avoir le passeport…).

Bien entendu, notre premier réflex avant de réserver a été d’aller voir les commentaires sur internet. Et là, on découvre un florilège d’avis négatifs, nous tombons même sur un article qui positionne cette compagnie comme la cinquième pire compagnie au monde. Malgré tout, on réserve car la sécurité n’est pas à remettre en cause. Les remarques négatives concernent surtout la mauvaise nourriture servie, des retards nombreux, un personnel ne parlant pas anglais et un manque de confort. Mais à ce prix-là, on se doute bien que l’on n’aura pas le confort des compagnies proposant le voyage à 1500€ ou 2000€ et comme nous avons 11h d’escale à Shanghai, même avec du retard on ne devrait pas louper le deuxième vol.


Avons-nous eu de la chance ? Peut-être. En tout cas nous n’avons absolument pas eu à nous plaindre. Les repas était bon, le personnel à l’écoute et hormis une heure de retard sur un des vols retour, tout les autres sont partis à l’heure. Evidemment comme c’était à prévoir, les sièges sont étroits et la place pour les jambes est limitée.

Petite astuce : Pour économiser encore sur le prix des billets, nous sommes arrivés et repartis de l’aéroport d’Auckland. Pourquoi ? Parce qu’arriver directement à Christchurch augmentait le prix du billet de 300€. Nous avons donc préféré prendre un vol intérieur depuis Auckland avec « Air New Zealand » pour rejoindre Christchurch pour seulement 47€ par personne (bagage en soute inclus).

Quelles démarches administratives faut-il faire avant de partir ?

Comme nous voulions parcourir le pays en Campervan, avant même de réserver les billets d’avion, nous avons envoyé le formulaire pour obtenir le permis international. Le délai de réception est, en règle générale, de 2 à 3 mois. Manque de chance pour nous, 15 jours avant de partir, toujours rien, nous avons donc été obligé de faire traduire notre permis par une agence de traduction agréée, au prix de 23 € par personne. Pour la petite anecdote, nous avons fini par recevoir le permis un mois après notre retour soit 5 mois après notre demande…

Concernant l’assurance, nous n’avions pas d’idée précise, donc après avoir lu plusieurs avis et fait des comparatifs, on opte pour « Chapka Assurance » qui nous facture 79€ par personne pour un mois. Il faut ensuite contacter sa banque pour faire augmenter le plafond de dépenses et il est souvent préférable de choisir une option dite internationale pour limiter les frais bancaires lors des paiements et des retraits.

Comment choisir son campervan ?

En définitif, ce qui nous a pris le plus de temps, c’est de choisir notre campervan. Après avoir passer des heures sur Internet à étudier les sites comparatifs puis les sites des différentes compagnies (souvent en anglais), nous finissons par envoyer plusieurs mails. Nous obtenons deux réponses, l’une de « frogs-in-nz.com » et l’autre de « Campervanfinder.co.nz ».

L’avantage de ces deux plateformes c’est qu’elles ont un service dédié à la clientèle française, qu’elles sont joignables facilement par téléphone et qu’elles travaillent avec l’ensemble des compagnies sur place.

La première des choses est de définir les options dont tu vas avoir besoin, ils te fourniront une liste. Nous n’avons pris que les essentielles : draps et serviettes de bain, chaînes pour la neige et remplissage de la bonbonne de gaz. A toi de les adapter à la saison et à ton mode de vie. Ne néglige pas l’assurance même si ça coute à peu près autant que la location du véhicule en lui-même. En cas de panne ou d’accident, tu bénéficieras du dépannage et aussi de la franchise à 0€.

Après avoir étudié les différents devis, nous retenons l’offre de « Campervanfinder » avec la compagnie Travellers Autobarn pour un total de 737€ pour un véhicule avec boîte manuelle. On aurait préféré une boîte automatique mais la différence de prix était importante. C’est donc avec plaisir que nous avons découvert sur place qu’on nous avait finalement attribué un véhicule à boîte automatique sans supplément !

Petite astuce : la plupart des gens choisissent de commencer leur road trip à Auckland et de le terminer à Christchurch. Nous avons choisi de faire l’inverse afin d’économiser 150$ ce qui correspond au prix à payer lorsqu’on ne restitue pas le véhicule au lieu de départ. Et comme cela les arrange que l’on remonte des véhicules à Auckland, ils te feront cadeau des frais de transfert (c’est valable avec Travellers Autobarn, renseigne-toi pour les autres compagnies).



Comment construire son itinéraire ?

Un itinéraire pour un road trip que tu organises toi-même, c’est assez long à construire.

Pour nous aider, nous avons fait une liste chacun des choses que nous voulions faire et nous les avons ensuite mises en commun sur une carte afin de situer chaque lieu. L’étape suivante est de calculer via Google Map par exemple, le temps et les kilomètres entre chaque destination.

Et c’est là que tu vas avoir des surprises car la Nouvelle-Zélande est un pays très montagneux et parfois, deux lieux proches sur une carte sont très éloignés par la route car il faut contourner les montagnes. N’hésite pas aussi à rajouter une demi-heure sur chacun des trajets, les routes sont parfois étroites et tu ne pourras pas toujours rouler à 100 km/h.

Dans ton budget, il te faudra estimer ton nombre de kilomètres pour connaitre ta consommation de carburant. On te livre une petite astuce pour économiser un peu, si tu fais le plein dans les stations « Mobil » tu peux leur demander une carte de fidélité et à chaque passage tu économiseras plusieurs dollars. Nous avons en plus remarqué qu’en règle générale, ce sont les stations avec les prix les plus avantageux.

Pour te donner un ordre d’idée, nous avons parcouru 5 300 km, et nous avons du payer au total 790€ d’essence. Si tu optes pour un véhicule diesel, sache que tu devras payer une taxe en fin de séjour proportionnelle à ton nombre de kilomètres.

Itinéraire sur l’île du Sud                                      Itinéraire sur l’île du Nord

Comment choisir les campings ?

Pour les campings, c’est très simple, il existe une application mobile très complète pour les localiser. Elle s’appelle « CamperMate ».

Via cette application, tu auras toutes les informations nécessaires, comme notamment, le tarif, les horaires d’ouverture, un numéro de téléphone, les services proposés… Elle te permettra même de filtrer les résultats pour n’obtenir que les campings gratuits, ou ceux proposant un raccordement électrique par exemple.

Bref cette application nous a été très utile.

Que faut-il absolument réserver avant de partir ?

Bien évidemment, réserver le campervan en avance ça va de soit mais pour partir l’esprit tranquille, il vaut mieux réserver un maximum de choses sans pour autant se priver de la possibilité d’improviser une fois sur place.

Si tu pars en mai comme nous, ce qui correspond à la fin de l’automne chez eux, il faut savoir que l’affluence du tourisme est bien moins importante que de décembre à février, qui constituent les mois de l’été. En été, il est préférable de réserver le plus possible, les places sont chères.

Nous concernant, nous nous sommes contentés de réserver les campings les plus fréquentés ou isolés. Pour les visites, nous avons réservé la visite d’Hobbiton, très demandée à toutes les périodes de l’année ainsi que la croisière à Milford Sound.

Pour finir, nous nous sommes également enregistrés pour le ferry (avec la compagnie Bluebridge) qui permet de passer d’une île à l’autre. Pour le reste, rien ne presse.

Quel matériel ne faut-il pas oublier ?

Adaptateur prise + GPS + chaussures de randonnée.

Le GPS, c’est vraiment l’accessoire à ne pas oublier. Le notre étant de la marque Tom-Tom, il nous a suffit d’acheter la carte de Nouvelle-Zélande. Si le tiens ne le permet pas, il est possible d’en réserver un qui te sera facturé avec ton campervan mais attention les instructions seront données en anglais. Si jamais tu ne souhaites pas payer de GPS, il existe une application qui te permet d’avoir accès à une carte même si tu n’es pas connecté à Internet, c’est l’application « Maps.me ». Il te suffira alors de télécharger la carte de la Nouvelle-Zélande avant de partir.

Le deuxième accessoire c’est un adapteur de prise. En effet, ce ne sont pas les mêmes que chez nous, ni même qu’en Angleterre. Suis ce lien pour accéder au bon modèle : https://amzn.to/2Rjzm8d

Et pour finir, ça parait logique mais n’oublie surtout pas de prendre des chaussures de randonnée car c’est indispensable. Par contre attention, à l’aéroport, ils sont intraitables, tes chaussures doivent être impeccables (aucune trace de terre) sinon tu devras passer par la case décontamination et tu risques de perdre beaucoup de temps.

Comment avoir accès à Internet sur place ?

Pour avoir Internet et pouvoir téléphoner c’est très simple. Il existe des forfaits qui sont vendus directement dans l’aéroport à ton arrivée et dans la plupart des grandes villes. Nous avons opté pour l’opérateur Vodafone et nous n’avons pas eu à nous en plaindre. Il existe plusieurs forfaits, tu choisis celui que tu préfères et ils te fourniront une carte Sim. Attention cependant, ton téléphone doit être débloqué pour pouvoir utiliser ce service. Ce sont les seuls à proposer ce système, si tu passes par un autre opérateur tu devras effectuer l’ouverture d’une ligne téléphonique, c’est plus contraignant. Après tout dépend du temps que tu resteras sur place : les cartes Sim sont valables 1 ou 2 mois en fonction du forfait.

Bien sûr, la plupart des campings payants proposent la WIFI mais il te faudra bien souvent la payer en plus et comme en France certains cafés ou restaurants mettent à disposition une borne Wifi mais c’est plus rare.

Sache également qu’à de nombreux endroits un peu isolés, tu n’auras absolument aucun réseau. Le moyen de déconnecter un peu.

Quelques règles sur la conduite en Nouvelle Zélande

Comme tu dois le savoir, en Nouvelle-Zélande, ils roulent à gauche. Pas de panique, tu t’habitueras vite, rien d’insurmontable. Concernant le code de route c’est le même que chez nous, il y a juste quelques particularités comme par exemple la limitation de vitesse qui est de 100 km/h sauf dans les villes où c’est 50 km/h.

Le changement majeur en Nouvelle Zélande lorsqu’un véhicule arrive derrière toi et pourrait rouler plus vite que toi, tu dois t’arrêter sur prochain bas-côté pour le laisser passer. Autrement dit, le véhicule le plus lent doit laisser le passage au véhicule rapide. Tu remarqueras rapidement que c’est une règle très utile et directement liée au fait que le pays compte très très peu d’autoroutes.

Pour le reste c’est comme en France, attention aux radars !

Voilà donc précisément ce que nous a couté notre voyage en Nouvelle-Zélande et comment nous nous sommes organisés. Nous espérons que ces informations t’aideront à préparer ton voyage où te donneront envie de visiter ce pays formidable.

Si tu as des questions n’hésite pas à nous contacter nous seront ravis de t’apporter notre aide.

Anne-So et Guillaume

You may also like

3 commentaires

Loic 14 janvier 2019 - 13 h 57 min

Très clair et très pro. Bravo pour la rédaction et les photos 😉
Loïc

Reply
Alexandra 24 janvier 2019 - 19 h 03 min

Bonsoir et merci pour ce partage. On espère découvrir ce pays un jour et il est vrai que la notion de budget nous sembler un peu flou…On y voit plus clair maintenant. 👍 Thank’s

Reply
Camille 23 février 2019 - 13 h 02 min

Astuce pour avoir accès à internet il faut aller dans les e-site (office de tourisme) ou dans les bibliothèques municipales (il y en a presque dans toutes les villes et même les plus petits villages !)

Reply

Répondre à Loic Annuler la réponse

Notre site Internet utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant, vous acceptez de recevoir les cookies. Accepter en savoir plus

Politique de confidentialité et cookies