Nouvelle-Zélande : découvrez l’Île du Nord

par voyageursfrancais


Depuis le pont du Ferry, nous regardons l’île du Sud s’éloigner avec un petit pincement au cœur tout en étant prêt à découvrir ce que nous réserve la suite de l’aventure néo-zélandaise. Le temps est clair et le soleil nous accompagne, nous avons hâte d’arriver à Wellington d’autant plus que le trajet est compliqué, nos estomacs sont bien remués en traversant l’océan.

Pendant la traversée une mauvaise nouvelle vient cependant bouleverser nos plans. Le camping du Tongariro nous annonce par mail que la randonnée est fermée à cause d’un vent très fort, des températures annoncées négatives et des chutes de neige… la totale. D’après eux la situation ne s’améliorera pas dans les jours à venir. La terre du Mondor ne nous livrera pas ses secrets…

Initialement, nous ne devions pas rester longtemps à Wellington. Nous devions rejoindre le parc national du Tongariro avant la nuit pour faire la randonnée le lendemain. Cette annulation nous a donc permis de découvrir la capitale.

Une fois débarqués, nous avons décidé de partir sur le Mont Victoria pour pique-niquer et profiter d’une vue à 360 degrés sur la ville avant de nous rendre à la boutique « Weta Cave ». Cette boutique est celle des studios ayant notamment produit les effets spéciaux pour les films du Seigneur des Anneaux.


Elle accueille également un petit musée avec les pièces authentiques des déguisements utilisés dans les films. Il vous sera également possible de visiter les studios, c’est ce que nous avons fait. Vous découvrirez alors les coulisses et les astuces pour la réalisation des armes, des masques et des décors.

La journée se terminant, nous rejoignons le centre-ville pour nous balader et aussi prendre le « Wellington Cable » afin de monter sur les hauteurs de la ville photographier Wellington de nuit.

Suite à l’annulation de la randonnée, nous bousculons le programme et partons donc en direction du Mont Taranaki avec un jour d’avance.

Sur la route, nous décidons de nous arrêter manger dans un Fish and Chips très bien noté sur Tripadvisor à Opunake. On vous le conseille vraiment c’était délicieux et vraiment pas cher.

A notre arrivée, le Mont Taranaki est invisible, caché dans un brouillard très épais. Notre déception est immense surtout après avoir déjà dû renoncer à la randonnée du Tongariro…

En attendant de voir si le brouillard se dissipe, direction le phare du Cap Edgmont avant de passer l’après-midi à New Plymouth.

En fin de journée, le volcan est toujours invisible. Après avoir pris des renseignements dans la ville, on nous informe que la situation ne s’améliorera pas et que le Mont Taranaki est pratiquement quotidiennement dans le brouillard à partir du mois de mai et jusqu’à la fin de l’hiver.

Le réveil se fait sous la pluie, la malchance semble nous poursuivre, le Mont Taranaki est toujours caché par les nuages alors nous reprenons la route pour rejoindre la cascade de Marokopa. La pluie ne nous quittera pas de la journée.

Pour accéder à la cascade, il faut suivre un chemin qui serpente dans la forêt pendant une centaine de mètres, très facile d’accès.

La cascade se trouve à proximité des grottes de Waitomo où il est possible d’observer des vers luisants. La pluie est incessante, nous hésitons et nous finissons par s’arrêter pour prendre des renseignements. Finalement, nous décidons de repartir. Pourquoi ? Et bien, parce que les avis sur cette attraction sont très mitigés et souvent négatifs, mais surtout parce que le prix est très élevé pour un temps très limité.

On préfère partir pour Taupo afin de visiter la ville et acheter quelques souvenirs.


On commence la journée de très bonne heure, en nous rendant aux chutes de Huka avant le lever du soleil. C’est un endroit impressionnant, le bruit des chutes s’entend de très loin et le ciel s’illumine de couleurs orangées.

La chance est de retour et nous avons droit à une magnifique journée ensoleillée. C’est un jour spécial en plus, puisque c’est l’anniversaire de Guillaume.

Direction le parc géothermique de Wai-O-Tapu. Très vite on est dans l’ambiance, puisque le long de la route, on peut voir des fumeroles un peu partout. C’est très étrange et l’odeur d’œuf pourri est omniprésente. La visite du parc nous prend toute la matinée, il est grand et très intéressant.

Après avoir pique-niquer, nous nous dirigeons vers un second parc géothermique, celui de Te puia. Il est réputé pour avoir un geyser naturel de 30 mètres de haut, jaillissant 1 à 2 fois par heure et également pour abriter une école de sculptures maoris. Il propose aussi des spectacles de danse traditionnelle.

Ces deux parcs sont très complémentaires, l’un et l’autre sont à découvrir si tu as le budget. On a vraiment adoré, surtout que ce n’est pas quelque chose que l’on peut voir en France.

En fin de journée, nous prenons la direction de Matamata pour fêter l’anniversaire de Guillaume.


C’était un jour très attendu de notre expérience sur l’île du Nord car nous allons enfin visiter le village d’Hobbiton. Si tu n’as jamais vu ou lu le Seigneur des anneaux, c’est un village qui a été construit pour le tournage des films pour les scènes se déroulant dans la Comté, le village des Hobbits.

Mais pour bien commencer la journée, on se lève en avance pour profiter d’une source géothermique divisée en trois bassins à 25°C, 37°C et 39°C situé au sein du camping. Un vrai plaisir !

C’est donc bien détendus que nous nous dirigeons vers le point de rassemblement à Matamata où un bus va nous conduire directement au village des Hobbits. Une fois descendus du bus, l’immersion est immédiate. Le village est incroyable, chaque détail est présent et préservé.

C’était un moment féérique, les guides sont très serviables et te prennent volontiers en photo devant les décors. Seul point négatif, le village se visite exclusivement en groupe accompagné d’un guide suite à de nombreux vols. Par conséquent, il faut suivre la cadence (les groupes se suivant de près). Nous avons quand même bien profité des lieux et nous avons pu faire plein de photos.

La visite se termine par un moment détente au « Dragon vert », où un verre de bière est offert à chacun. Il y est possible aussi d’acheter des biscuits maison et de se détendre dans un fauteuil au coin du feu. C’est très agréable et très authentique. On pourrait presque entendre Sam, Merry et Pippin chanter et danser débout sur les tables.

Si tu veux ramener un petit souvenir, il y a deux boutiques. L’une au village et l’autre à Matamata.

De retour au campervan, nous reprenons la route en direction de la forêt de Waipoua mais avant d’y arriver on prévoit un arrêt sur l’embarcadère faisant face à la Sky Tower à Auckland pour profiter d’un beau point de vue.

Notre arrivée au camping se fait de nuit et cela nous met directement dans l’ambiance car il se trouve en plein cœur de la forêt.


C’est sans surprise que nous nous éveillons au milieu de la forêt, au son des animaux qui nous entourent et du vent dans les arbres. Le ciel est couvert mais pour le moment la pluie nous épargne.

Après une douche bien chaude, nous partons nous promener sur les sentiers de la forêt de Kauri (arbre typique de l’île) avant de nous rendre au pied de l’arbre le plus sacré de Nouvelle Zélande : le «Tane Kauri ». Comment ne pas se sentir humble devant ce seigneur de la forêt de 2500 ans, haut de 45 mètres ?

De retour au van, nous consultons la météo, il est annoncé de l’orage et une forte pluie sur notre prochaine destination : le Cap Reinga. On hésite, beaucoup d’heures de route nous attendent pour y parvenir. On choisit finalement de s’y rendre et nous n’aurons aucun regret.

Arrivés sur place, pas de pluie, pas d’orage, et un ciel bleu magnifique. Nous voilà tout au Nord de l’île, au bout du monde.

La fin du voyage approche mais nous profitons du moment, nous nous installons pour assister à notre dernier coucher de soleil en territoire Kiwi et il ne nous décevra pas.

Le temps nous rattrape et c’est sous la pluie que l’on se réveille, ce n’est donc pas la peine de tenter le lever du soleil, le ciel est bouché par les nuages. On reprend donc la route.

Une accalmie nous permet de nous rendre à Te Paki (dunes de sable) et de faire voler le drone mais très vite, la pluie revient et le vent s’en mêle, il n’est donc pas question de les escalader.

On espère laisser la pluie de côté en redescendant à Whangarei. La chance nous sourit ce qui nous permet de nous rendre à la cascade sous un beau ciel bleu. Mais l’accalmie est de courte durée, le ciel se couvre, le vent se lève et deux minutes à peine après être monté dans le van, une pluie battante s’abat. Ouf !

Nous repartons donc, direction Piha, où l’on doit passer notre dernière nuit.


Pas de lever de soleil au programme mais seulement du ménage. Nous terminons de boucler nos valises, nous rangeons le lit, nous nettoyons le van et… la fin du voyage se fait sentir. Par chance, notre vol n’est qu’en fin d’après-midi mais il nous faut rendre le van avant 12h : pas de temps à perdre.

Sur la route menant à Auckland, nous faisons un crochet par la plage de Karekare. Cette plage est célèbre pour avoir été le lieu de tournage du film « La leçon de piano » mais si elle nous intéresse, c’est pour son sable noir et son aspect sauvage.

D’ailleurs, nous n’en avons pas encore parlé mais nous avons un petit rituel. Sur chacune des plages où nous allons nous remplissons une petite fiole en verre de sable. Notre collection commence à s’étoffer au fil de nos voyages.

On aurait voulu rester plus mais il nous faut prendre la direction d’Auckland. On souhaite terminer notre voyage en montant dans la Sky Tower et bénéficier d’une belle vue à 360 degré sur la plus grande ville de Nouvelle Zélande.


Le temps redouté du départ est arrivé, il nous faut dire au revoir à cette terre dont on a tant rêvé et qui nous a émerveillé bien plus encore qu’espéré.

L’avion décolle et on se promet de revenir un jour…

Si vous ne l’avez pas encore lu, cliquez ici pour consulter notre article sur l’Île du Sud de la Nouvelle-Zélande

You may also like

Laisser un commentaire

Notre site Internet utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant, vous acceptez de recevoir les cookies. Accepter en savoir plus

Politique de confidentialité et cookies