Nouvelle-Zélande : découvrez l’Île du Sud

par voyageursfrancais


Après 24h de vol et 11h d’escale à Shanghai, nous arrivons à Auckland en fin d’après-midi. Nous y passerons la nuit avant de devoir prendre un dernier vol pour traverser le pays et arriver à Christchurch, sur l’île du Sud, où nous devons récupérer notre camper-van.

L’atterrissage à Christchurch et la découverte de notre nouvelle « maison roulante » marquent le début de notre aventure néo-zélandaise.

Après avoir rempli le frigo, nous prenons la direction d’Akaroa, la ville française de Nouvelle-Zélande, l’occasion de découvrir la conduite à gauche. Les premiers mètres sont… comment dire… un peu stressants. Mais tu verras, on s’y fait vite. Bien sûr, tu feras comme nous, et tu actionneras les essuis glace au lieu de mettre les clignotants mais au bout de 2-3 jours tu seras opérationnel.

Akaroa, c’est une petite ville nichée au cœur d’un très ancien volcan érodé par le temps où il est très agréable de se promener. Nos trois endroits préférés :

Le panorama Hilltop, est une étape à ne pas manquer sur la route menant à la ville. Pour en profiter, il suffit de se garer sur le parking du restaurant « Hilltop ».

Le ponton de Dalys Wharf, avec sa cabane colorée est idéal pour assister au coucher du soleil assis face à la mer avec vue sur les montagnes.

Le phare rouge et blanc est également un lieu parfait pour admirer la baie et en contrebas la ville et son port.

A SAVOIR 

Si l’envie et le temps te le permet, sache que des excursions pour aller voir des dauphins sont organisées et tu pourras également trouver la dernière église maorie du canton de Canterbury.

Quand on arrive au Lac Tekapo, la première chose que l’on voit c’est cette couleur d’un bleu intense, c’est indescriptible. Nous avons adoré nous promener le long des berges et visiter la plus photographiée des églises : l’église du bon berger (« The church of the good Sheperd »).

La journée étant belle nous en avons profité pour pique-niquer au bord du Lac avant de reprendre la route pour aller à notre prochaine destination le Lac Pukaki où nous avons passé l’après-midi.

En longeant la rive droite, on a fini par trouver un endroit parfait pour assister au coucher de soleil, face aux montagnes enneigées. Et ce soir-là, la chance nous a souris, le ciel s’est embrasé offrant de beaux reflets rosés sur le sommet du Mont Cook.

Notre départ fut très matinal pour pouvoir assiter au lever de soleil sur le Mont Cook depuis le point de vue « Peter’s Lookout » situé sur la rive gauche du Lac Pukaki. Malheureusement, le Mont Cook resta caché dans la brume mais ce fut tout de même un très beau moment.

Après ça, nous continuons la route direction le Mont Cook où nous avons prévu de faire la randonnée du « Hooker Lake ». Et il faut bien dire que déjà on en prend plein les yeux, la route longe des paysages magnifiques.

La randonnée ne présente pas de difficultés particulières, elle dure 3h aller-retour et fait environ 7km. Nous avons dû faire avec un peu de bruine et de brouillard mais c’était une très belle randonnée.

Après notre matinée rando, on reprend la route pour nous rendre à Wanaka et voir son célèbre arbre. Attention c’est un lieu très touristique et c’est donc très fréquenté toute la journée mais plus encore au coucher du soleil.

Quel lever de soleil ! C’est pour des levers comme celui-ci que l’on aime se lever tôt en voyage. On te laisse juge avec la photo ci-dessous !

On termine la matinée en visitant la ville de Wanaka mais à 11h il est temps de partir pour Queenstown car nous tenons absolument à manger chez Fergburger. D’après les avis c’est ici que l’on trouve les meilleurs burgers de Nouvelle-Zélande.

Et du coup… oui, on confirme ! Ils sont divins ! A tester absolument ! En revanche, soyez patients, on a dû attendre plus d’une demi-heure et en haute saison ça se compte en heures…

L’après-midi, on prend le temps de visiter la ville et de se promener. C’est d’ailleurs ici que nous trouverons une boutique vendant de véritables bijoux en pierre de jade et les colliers officiels du Seigneur des Anneaux, alors forcément on craque et on sort la carte bleue.

Pour monter sur les hauteurs de Queenstown et avoir une vue panoramique des montagnes et de la ville en contrebas, il existe la « Skyline ». C’est 39$ par personne, ce qui est assez cher. Malheureusement, le ciel étant très couvert et les montagnes dans le brouillard, on préfère garder cet argent pour faire autre chose plus tard.

Glenorchy est une ville moins touristique mais qui ne manque pas de charme avec sa petite cabane rouge et son ponton sur le lac, entouré de part et d’autre par les montagnes. Il faut absolument que tu ailles te promener dans les marais, c’est magique : « Glenorchy Lagoon Scenic Walkway ».

Après une matinée à profiter des lieux, nous reprenons la route pour une destination phare de Nouvelle-Zélande et que nous attendions avec impatience : « Milford Sound ».

A vol d’oiseau, Glenorchy n’est qu’à quelques kilomètres. Mais comme souvent en Nouvelle-Zélande, il faut contourner les montagnes qui se dressent au milieu et il nous faudra donc faire 340 km pour y arriver.

Le temps passe vite, les paysages qui défilent sous nos yeux sont merveilleux et nous faisons régulièrement des pauses pour admirer les lieux. A Te Anau, nous faisons halte au bord de l’eau pour pique-niquer avant de poursuivre notre chemin. A partir de ce moment, les paysages sont encore plus majestueux. La route en elle-même vaut le détour.

Il faut savoir que pour se rendre à Milford Sound, il n’existe qu’un seul accès. En haute saison, il faut beaucoup de patience pour y accéder et pour en repartir. Au mois de mai, c’est la basse saison alors pas de difficulté particulière : il y a un peu de monde mais pas d’embouteillage et une fois que tu as passé le tunnel à circulation alternée le but est tout proche.

Nous parvenons à arriver avant le coucher de soleil et à nous promener sur les étendues de sable et de cailloux mais la marrée remonte et il nous faut rejoindre le rivage. Nous voudrions vous faire partager la sensation de cet endroit mais il faut le vivre pour comprendre. On se sent si petit face à tant de majestuosité, cernés de toute part par des montagnes immenses et verdoyantes. Même les plus belles photos ne peuvent pas rendre pleinement hommage à cette nature époustouflante.

Alors que nous avions prévu de dormir au camping low-cost du Lac Gunn, nous changeons d’avis et allons au camping « Milford Sound Lodge » à 30$ par personne. Pourquoi ? Simplement parce que toutes les aires low-cost se situent bien avant le tunnel à plus de trente minutes de route et que l’on ne veut surtout pas louper le lever de soleil le lendemain. Petite remarque, ne t’attends pas à avoir du réseau dans ce secteur, il te faudra payer le Wifi du camping pour avoir Internet.


Comme prévu, nous sommes au rendez-vous pour le lever de soleil, nous nous installons sur la rive et nous profitons du spectacle et de la sérénité des lieux.

En fin de matinée, nous rejoignons l’embarcadère pour partir en croisière. Après avoir étudié les commentaires des différentes compagnies, nous avons retenu « Milford Cruise » à 95$ par personne. Nous ne regrettons pas du tout notre choix, café et cookies offerts, l’équipage était adorable et parmi eux, nous avons eu le plaisir de rencontrer un compatriote qui a pu nous donner pleins de conseils. La croisière dure environ 1h30, toutes les compagnies font le même trajet et s’approchent au plus près des cascades et des phoques.

En début d’après-midi, c’est le départ, nous reprenons la route direction Kingston où nous dormirons pour nous avancer sur la route du lendemain. Comme nous avons du temps, on en profite pour découvrir la cascade du « Chasm » et les « Mirrors Lakes » qui se trouvent sur notre trajet.

Au petit matin, nous sommes réveillés de bonne heure transis par le froid, nous prenons donc la route plus tôt que prévu. Heureusement ce fut la seule nuit avec des températures négatives.

Une fois sur les hauteurs de Queenstown, le soleil se lève et les premiers rayons du jour viennent illuminer la vallée recouverte de givre. Comme à notre habitude, nous prenons le temps de nous arrêter pour découvrir des cascades, des bâtiments historiques ou de magnifiques points de vue le long de la route.

En début d’après-midi, nous arrivons au lac. Il fait un temps magnifique ce qui va nous permettre de pouvoir prendre le temps de nous promener tout autour du lac avant de s’installer pour attendre le coucher de soleil.

Et ce soir-là, il fut incroyable. Les montagnes se sont enflammées d’une belle couleur orangée et la réflexion sur le lac fut parfaite. Un moment de grâce, gravés dans nos mémoires et capturé par Guillaume. Une photo parfaite à imprimer pour décorer notre salon 😃


A la lueur des lampes frontales, nous rejoignons le lac avant le lever de soleil. Loin d’être les seuls à avoir la même idée, on y rencontre un couple de français en PVT.

Nous ne pouvons pas nous attarder trop longtemps, la plus grosse journée de conduite de notre road trip nous attend car il nous faut longer toute la côte ouest pour arriver à Wharariki, point situé tout au Nord de l’île du Sud.

La route est longue alors bien sur nous avons prévu de faire des pauses et comme la route est vraiment magnifique et longe l’océan, il y a de nombreuses aires pour profiter du paysage.

A mi-chemin se trouvent les Pancakes Rocks, endroit absolument magnifique où l’on peut se rendre compte à quel point la nature est capable de façonner la roche d’une manière extraordinaire.

Plus loin sur la route, nous décidons de visiter une authentique et historique mine d’or. Les kilomètres continuent à défiler, la fatigue commence à se faire sentir et nous arrivons enfin au camping bien après 21h.

Wharariki Beach est une plage très sauvage. Une fois sur le parking, il faut marcher 20 minutes avant d’y accéder. C’est vraiment la plage que nous avons préférée. Nous étions seuls au monde sur cette étendue de sable, une sensation extraordinaire.

A cet endroit, on réalise pleinement que l’on est au bout du monde.

Après la plage, nous avions prévu de passer une grande partie de la journée dans le parc d’Abel Tasman. A notre grand regret, la pluie et le vent étant de la partie, l’eau d’ordinaire turquoise était marron et boueuse. Nous changeons donc nos plans et partons à Nelson trouver un restaurant et visiter la ville.

On déjeune au « Cod & Lobster Brasserie », les prix sont un peu chers mais la cuisine est excellente, nous y avons mangé le meilleur saumon de notre vie. La ville de Nelson est très agréable à visiter, il y a plein de petites boutiques et un musée de la photographie.

Le soir, nous nous dirigeons vers Picton pour y passer la nuit, ce sera la dernière sur l’île du Sud puisque le lendemain à la première heure nous prendrons le ferry afin de rejoindre Wellington.


Découvrez l’Île du Nord de Nouvelle-Zélande en cliquant ici (suite de cet article)

You may also like

Laisser un commentaire

Notre site Internet utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant, vous acceptez de recevoir les cookies. Accepter en savoir plus

Politique de confidentialité et cookies